365 jours en Bourgogne

par David - Netbourgogne  -  26 Octobre 2007, 22:00  -  #2.3. Histoire (365 jours en Bourgogne)

27 octobre 1870 :

Après la capitulation de Strasbourg, l’armée Cambriels composée des restes de l’armée d’Alsace, décimée, disparate, n’est plus en mesure, de résister à la poussée des armées allemandes qui s’engouffrent dans le couloir de la vallée du Rhin puis de la vallée de la Saône. La résistance de l’Est est à l’ordre du jour, mais elle s’organise avec difficulté.

Le 27 octobre, les troupes allemandes sont annoncées en marche sur Dijon et le général Fauconnet, commandant les troupes en Côte-d’Or, décide, faute de moyens pour résister, de battre en retraite et de ne pas défendre Dijon. Les troupes sont repliées à Beaune mais, le 29 octobre, le préfet d’Azincourt et le maire Dubois, sous la pression de la population hostile à cette stratégie, réclament le retour des troupes. L’ordre est donné. Avant même leur arrivée, les volontaires locaux défendent la ville attaquée le 29 octobre par les deux brigades badoises qui constituent l’avant-garde de l’armée allemande. Des combats ont lieu pendant toute la journée du 30 sur les hauteurs de Montmusard et dans les faubourgs Est de la ville. Les troupes de l’armée régulière ne sont finalement pas engagées et la ville capitule le 31. Elle est occupée par les Allemands.