365 jours en Bourgogne : 9 avril

par David - Netbourgogne  -  8 Avril 2007, 22:00  -  #2.3. Histoire (365 jours en Bourgogne)

9 avril 1998 :

Le journal "L'Humanité", qui n'est pas forcément ma référence mais qui pour le coup avait bien raison, publiait l'article suivant :

"Bourgogne : le baiser mortel de Soisson

Jean-Pierre Soisson, ex-UDF, a été élu, mardi, président de la Région Bourgogne après avoir ouvertement négocié avec le FN. Entre le second et le troisième tour de l’élection, une suspension de séance de deux heures trente permet aux élus de droite (RPR et UDF) et à ceux du FN de se retrouver comme par hasard dans le même restaurant, l’hostellerie de l’Etoile. Le repas tourne à la franche camaraderie. "Tous les élus de droite étaient dans l’opération. L’affaire a été conclue avant même le 20 mars", nous a précisé, hier, Claude Pinon, le président du groupe communiste de la Région. Selon lui, la gauche plurielle a totalisé, en plus de ses voix au troisième tour, deux suffrages du FN (26) alors que les deux chasseurs s’abstenaient et que les sept autres frontistes votaient pour Soisson (27). La magouille consistait à faire croire que le FN n’avait pas choisi son camp. 11 vice-présidents de droite ont été élus dans la nuit par la droite. Les élus FN riaient..."

Fredogino 09/04/2007 19:45

Ah, le fameux Soissons... ministre de Rocard et président de région d'extrême droite...

:0092: David - Netbourgogne 11/04/2007 15:42

C'est le président qui est d'extrême-droite. Pas la région.

:0026: Niconippon 09/04/2007 13:28

A défaut d'avoir cassé son vase, il s'est surtout cassé la pipe  !