Marie de Bourgogne

par Youk  -  27 Septembre 2005, 22:00  -  #2.1. Histoire (Généralités)

Marie de Bourgogne

Marie de Bourgogne

Elle est née à Bruxelles le 13 février 1457, décédée en Flandre en 1482, princesse de la branche bourguignonne de la dynastie capétienne fut duchesse de Bourgogne (1477-1482), comtesse de Bourgogne (1477-1482) (et autres titres).

Fille de Charles le Téméraire (1433-1477), duc de Bourgogne, comte de Bourgogne, comte de Flandre (et autres titres), et d'Isabelle de Bourbon (1437-1465).

En 1477, elle épousa Maximilien (1459-1519), futur empereur germanique, et lui apporta en dot les Pays-Bas.

 


 

 Naissance et enfance

Née au Château du Coudenberg, elle est baptisée le 17 février 1457 à l' église du Coudenberg par Jean-François de Bourgogne, évêque de Cambrai bâtard de son grand-père Philippe le Bon Elle passa quelques années au château du Quesnoy, ancienne résidence des comtes du Hainaut puis, vers l'âge de 6 ans, quitta le château, considéré comme trop près des armées de Louis XI, pour Gand alors que ses parents s'installaient à Gorcum en Hollande. Elle passera la majeure partie de son enfance dans cette ville au château de Ten Walle.

Dans ce château, comme souvent à l'époque, il y a un jardin zoologique. Les animaux intéresseront toujours Marie. Elle apprit le flamand, le français et des rudiments de latin.

Alors qu'elle est âgée de 8 ans, sa mère meurt de tuberculose. Son père l'associe tôt à la vie publique et elle assiste à la nomination de son père en 1467 comme comte de Flandres Le remariage de son père changera sa vie. Elle assiste aux fiançailles de son père en 1468 avec Marguerite d'York à l'Ecluse et aux festivités à Bruges. Bruges sera la ville préférée de Marie. La nouvelle jeune épouse de Charles verra peu son mari mais sera la compagne de Marie.

Marie lit beaucoup, notamment le Roman de la rose et apprend à jouer du clavicorde avec Pierre Bourse.


 

 

Projet de mariage

La stérilité de la troisième femme de Charles le Téméraire fait de Marie « la plus grande héritière de son temps ». Charles essaie de renforcer son alliance contre Louis XI.
Le roi d'Aragon Jean II demande sa main pour son fils , le futur Ferdinand le Catholique. Marie a 5 ans !
Le projet de mariage avec le frère cadet de Louis XI, Charles de France : le roi envoya un de ses secrétaires au pape Paul II pour dissuader celui-ci d’accorder la dispense nécessaire au mariage en raison des liens de parenté. Le pape accorda néanmoins sa dispense. Louis XI envoya alors un message à son frère pour lui rappeler son serment à Saintes, et l’avertir qu’en cas de naissance d’un fils, il n’aurait rien de la succession; il prétendit même que Marie de Bourgogne était syphilitique. Pour empêcher ce mariage Louis XI alla jusqu’à demander pour son fils, âgé d'un an, la main de Marie de Bourgogne avec promesse de rendre Amiens et Saint-Quentin.


 

 

État de l'empire bourguignon

La mort de son père le 5 Janvier 1477 la laisse incrédule. Elle met plusieurs mois à accepter le décès de celui-ci. L'état économique de l'empire bourguignon est mauvais, à tel point que lors des funérailles de son père le 25 janvier en l'église Saint-Jean de Gand le peuple grogne trouvant scandaleux les fastes de la cérémonie.

Les territoires où va régner Marie sont en pleine crise économique. La démographie est en crise et les guerres incessantes ont créé une grave crise économique. Le blocus économique imposé par Louis XI augmentent le coût des denrées alimentaires. Enfin des épidémies de peste apparaisent réguliérement.


 

 

Soubresauts politiques

Les Pays-Bas et les villes se révoltent contre le centralisme économique et administratif voulu par Philippe le Hardi et continué par son fils. Marie convoque les États-Généraux et est obligée de leur accorder le Grand Privilège le 11 février 1477. Cette charte est le retour à une autonomie des villes et des provinces et rétablit les droits, privilèges, libertés et coutumes existant avant la paix de Gavere, notamment l'usage du français qui n'est plus obligatoire dans les actes administratifs. Marie est obligée de se déplacer dans plusieurs grandes villes pour asseoir son autorité.

Réaction de Louis XI

Louis XI ordonne à son armée d'envahir les territoires bourguignons
Le sire de Craon Georges de la Trémoille envahit la Bourgogne et la Franche-Comté. Dijon est assiégé par Georges de la Tremoille, Charles d'Amboise gouverneur de Champagne et les troupes de Jean de Chalon, prince d'Orange qui a trahi Charles Le Téméraire.
Le 15 janvier le l' amiral de Bourbon franchit la Somme et envahit l'Artois et la Picardie.

 


 

Décès

Marie aime la chasse. En mars 1482, elle accompagne son mari pour une chasse à l'oiseau. Marie monte en amazone et son cheval se cabre au moment de franchir un obstacle. Marie tombe sur les mains et son cheval s'écrase sur elle. Marie décède le 27 mars 1482 après avoir précisément dicté ses dernières volontés. Elle est enterrée à l'église Notre Dame de Bruges.

 


 Ses enfants :


 Philippe le Beau (père de Charles Quint)
 Marguerite d'Autriche (1480-1530)
 François : Ce petit garçon ne vécut que quelques semaines.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_de_Bourgogne_(1457-1482)


  Retour