Pierre Bérégovoy

par Youk  -  2 Octobre 2005, 22:00  -  #2.2. Histoire (Personnalités)

Bérégovoy

Ministère de l'Economie et des Finances

 

Pierre Bérégovoy, né le 23 décembre 1925 à Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime) et mort le 1er mai 1993 à Paris, est un homme politique français.

Fils d'un capitaine russe blanc et menchevik ayant immigré de l'Ukraine en France où il tient un café-épicerie. À l'age de 5 ans Pierre Bérégovoy est pris en charge par sa grand-mère.

Etudes

En 1937 : il obtient son certificat d’études
En 1941 : son père tombant gravement malade, il quitte le lycée, obtient un Brevet élémentaire industriel, un CAP d’ajusteur, un CAP de dessin industriel.

Carrière professionnelle

1941 : il travaille neuf mois à l’usine Fraencker
1942 : il entre sur concours à la SNCF Rencontre avec Roland Leroy. Il entre dans la Résistance via le groupe « Résistance-fer »
Juin 1944 : il participe à la libération de la banlieue rouennaise
1949 : il entre au cabinet de Christian Pineau, ministre des Travaux publics et des Transports dans le gouvernement Henri Queuille, comme chargé des relations avec les syndicats
1950 : il entre à Gaz de France comme agent technico-commercial à Rouen puis obtient en 1957 sa mutation pour Paris
1972 : il est promu chargé de mission à GDF
1978 : il termine sa carrière comme directeur adjoint à GDF

Engagement politique

1944 : il adhère à la SFIO et créera une section syndicale tendance FO
1949 : il dirige l’hebdomadaire socialiste La République de Normandie
1958 : il quitte la SFIO pour participer à la fondation du futur PSU, et y devient à partir de 1960 collaborateur de Pierre Mendès France en charge des questions sociales
1967 : il quitte le PSU pour adhérer aux clubs animés par Alain Savary
1969 : il rejoint le « nouveau Parti Socialiste » au congrès d’Alfortville,
1971 : il participe au congrès d’Epinay du Parti Socialiste, puis aux négociations en vue de la signature du programme commun
1974 : il participe à la campagne présidentielle de François Mitterrand
1977 : il négocie avec le PCF « l’actualisation du programme commun »

Fonctions politiques

Mai 1981 - Juin 1982 : secrétaire général de l’Elysée après l'élection de François Mitterrand à la Présidence de la République
Juin 1982 - Juillet 1984 : ministre des Affaires sociales gouvernement Pierre Mauroy
Juillet 1984 - Mars 1986 : ministre de l’Économie et des finances dans le gouvernement Laurent Fabius
Mai 1988 - Mai 1991 : ministre d’Etat, ministre de l’Économie et des finances dans le gouvernement Michel Rocard
Mai 1991 - Avril 1992 : ministre d’Etat, ministre de l’Économie, des finances et du Commerce extérieur dans le gouvernement Édith Cresson
Avril 1992 - Mars 1993 : Premier ministre

Mandats électoraux

 Septembre 1983 - Mai 1988 : maire de Nevers
 Mars 1986 - Mai 1988 : député de la Nièvre
 Mars - Mai 1993 : député-maire de Nevers

Disparition

Il meurt le 1er mai 1993, à Paris après avoir été transporté par hélicoptère depuis Nevers (Nièvre) où il avait été retrouvé une heure auparavant dans le coma avec une balle dans la tête.

Les enquêteurs de police ont conclu au suicide, confirmant ainsi les déclarations du garde du corps de Pierre Bérégovoy qui avait affirmé que celui-ci avait subtilisé son arme de service, placée dans la boîte à gants de la voiture de fonction avant d'aller se promener sur les bords de la Nièvre.

La plupart des proches de Pierre Bérégovoy avaient d'ailleurs constaté l'état de dépression avancée de l'ancien premier ministre depuis la défaite de la gauche aux élections législatives du mois de mars et la polémique à propos de l'achat d'un appartement dans le XVIe arrondissement grâce à un prêt à 0 % consenti par Roger-Patrice Pelat. Nombre de ses proches ont déclaré croire avec certitude qu'il s'était suicidé, bien que son épouse eût exprimé des doutes parce qu'il n'avait pas laissé la moindre lettre ni le moindre message à ses proches.

Le président Mitterrand affirma que son fidèle lieutenant avait été lâché aux chiens (les journalistes, les médias).

Mais à l'occasion du dixième anniversaire de sa mort en 2003, la thèse de l'assassinat a de nouveau circulé dans les médias.

Source :

wiki

Retour